Mon potager d’hiver

La pose et l’emplacement

L’importance de l’emplacement

Il est important de bien réfléchir à l’endroit où vous allez  placer le châssis. Placez le à l’abri du vent de nord et des vents en général, et de façon a ce qu’il n’ y ait pas d’ obstacle  au soleil rasant d’hiver du sud-est au sud-ouest.

Adossé à un mur exposé sud est idéal. Imaginez l’endroit de votre jardin où vous aimeriez vous blottir pour avoir le plus chaud en hiver. la culture en terrasse exposées sud est intéressante.

Le châssis doit être installé sur un terrain horizontal.

Il est possible de le déplacer assez facilement pour le mettre sur une autre parcelle.

L’intérêt de la serre

De jardiner sur de petites surfaces en ayant 3 ou 4 cultures successives

D’allonger la période de jardinage voir de jardiner toute l’année.

De faire précocement et facilement ses semis et ses plants de printemps.

De produire pendant la saison froide la salade et autres verdures qui viennent en complément des légumes de conservation

D’améliorer plus facilement la terre sur une petite surface par des apports divers et  créer une terre riche même sur un terrain difficile

D’aborder le jardinage de façon ludique sans passer trop de temps, jardiner en famille.

Le coût de la serre s’amortissant sur plusieurs saisons reste raisonnable .

Principe de culture

 

D’une façon assez générale on peut dire que la plante, un peu comme l’homme, supporte les températures situées entre 5 et 30 degrés. Quand il fait chaud on se met en short et quand il fait froid  on se couvre. Il en est de même avec les plantes. La salade comme tous les légumes feuilles est une plante à dorloter .

En hiver je rajoute un voile de forçage directement sur les salades en plus de la bâche du châssis .

Les cultures de printemps et d’automne sous châssis sont plus faciles que celles de l’été:

      Les températures sont moins élevées.

      S’il fait froid on couvre.

     Il y a moins besoin d’arroser et s’il pleut il suffit de découvrir la serre.

     Il y a beaucoup moins d’insectes ravageurs.

Utilisation pratique

 

On peut jardiner dans ce petit potager de la même façon qu’en pleine terre.

Anticiper

Pour avoir des salades et autres verdures en automne hiver printemps, il faut faire ses semis   d’aout à octobre de façon à ce que les plants soient bien développés vers la fin novembre – période à laquelle leur développement sera quasiment nul  jusqu’à la fin janvier.

Les salades sont la plupart du temps des bisannuelles; elles grandissent la première année et se reproduisent au printemps suivant, si elles arrivent à passer l ‘hiver bien sûr. Grâce au châssis… c’est possible. Le but du jardinier est bien sur de les manger avant qu’elles ne montent en graines.

Pas trop de stress sinon elles vont monter en graine. Les principaux stress : c’est trop chaud ou trop froid, ou trop sec ou trop d’eau trop de vent, trop d’écart de température .

Dès le mois de février sous châssis et suivant les conditions météo, il est possible de faire de nouveaux semis.

Économiser la place et le temps

Au fur et a mesure des récoltes il est pertinent de faire des semis sur les parties libérées, pour les repiquer ailleurs un mois plus tard quand les plants seront developpés. Les plants en pots sont plus intéressants car la reprise est plus rapide et on a un meilleur taux de réussite qu’à racine nue. Préférez une période humide pas trop ventée pour le repiquage.

vulputate, justo diam pulvinar nec libero. Sed Praesent velit, neque. Praesent tempus